La méditation pour éliminer une pensée obsessionnelle compulsive?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Une pensée devient obsessionnelle et compulsive lorsqu’elle est récurrente et dangereuse pour l’esprit. Cette obsession traduit un trouble mental.

Une pensée vous obsède ? Alors, vous souffrez probablement de Trouble obsessionnel compulsif (TOC). Comment reconnaître les signes ? Comment la méditation peutelle vous aider ? On vous dit tout ici.

La méditation pour éliminer une pensée obsessionnelle compulsive?

Comment se manifeste les pensées obsessionnelle compulsive ?

Sigmund Freud, médecin et philosophe fondateur de la psychanalyse, expliquait que : « des pensées surgissent subitement dont on ne sait d’où elles viennent, on n’est pas capable non plus de les chasser ».

Effectivement, les pensées obsessionnelles compulsives ont cet effet. Elles commencent par de simples pensées, comportements ou sentiments, mais qui s’installent et deviennent récurrents. Cela se présente sous trois formes.

  • Des actes : cela se manifeste par des actes absurdes ou ridicules dont on ne peut se défaire. Ou alors, il s’agit d’actes obscènes dont on ne peut se passer. On parle ici d’obsessions impulsives. Par exemple, l’obsession du rangement au point de ne penser qu’à le faire, même lorsque rien n’est sale.
  • Des idées : les personnes souffrant de ce type de pathologies sont hantées par des idées parfois morbides. Ces personnes sont angoissées et anxieuses, poussant le sujet à la dépression ou à une souffrance permanente. Cela provoque notamment des migraines, des insomnies, etc. Cette forme de pensées obsessionnelles compulsives est connue sous le nom d’obsessions idéatives.
  • Des phobies : c’est une souffrance psychique pour le sujet. Les pensées sont altérées et la crainte augmente la rendant insupportable. C’est une forme d’obsessions phobiques.

En somme, la pensée obsessionnelle compulsive renvoie à l’idée de l’inutilité d’un acte, d’une idée ou d’un sentiment parfois répréhensible. Sans raison apparente, dû à un traumatisme ou une situation difficile, le TOC rentre dans le quotidien.

Éliminer ces troubles : la méditation comme solution ?

Les pensées obsessionnelles compulsives ont un impact négatif sur la vie de l’individu. Elles perturbent son quotidien par des pensées dites parasites. Pour éliminer ces pensées obsessionnelles, la méditation peut être une solution pour l’individu.

Le but de la méditation est de puiser en soi des forces intérieures. Il s’agit de combattre les pensées en développant un mental fort.

L’anxiété ou la souffrance psychique résulte de la faiblesse de l’esprit face à des pensées de plus en plus dominantes. En méditant, vous avez une force intérieure et une hygiène de vie.

Le mindfulness (en français ‘pleine conscience’) est adapté pour les personnes souffrant de troubles obsessionnels compulsifs. L’idée est de libérer l’esprit des litanies, d’actes et de sentiments dévastateurs.

L’esprit, le cœur et le mental sont en phase pour éloigner les pensées compulsives. L’individu est capable de maîtriser ses émotions, ses comportements et donc ses pensées.

La méditation est de plus en plus utilisée pour ses vertus thérapeutiques en lieu et place des traitements médicamenteux.

John Kaba Zinn, professeur américain et fondateur de la méditation de la pleine conscience, a intégré la méditation de la pleine conscience dans la lutte contre les problèmes mentaux, dont les TOC.

Son approche est d’amener les patients à vivre l’instant présent sans se focaliser sur les frustrations, les besoins inutiles.

Le but est de donner un sens à la vie et diminuer les effets des TOC. Selon le professeur, il s’agit de se libérer des souffrances, car ces troubles mentaux impactent considérablement le corps.


Lisez aussi:

La maladie de la persécution: symptômes et causes

Le yoga pour traiter une phobie d’impulsion et un TOC