Comportementaliste pour soigner une phobie d’impulsion?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Encore appelée pensée intrusive, la phobie d’impulsion est un symptôme médical qui affecte considérablement la qualité de vie de celui qui en souffre. Elle s’immisce dans le subconscient des sujets et les hante constamment, jusqu’à devenir une obsession permanente.

Face à une telle maladie, le comportementaliste pourrait avoir un rôle à jouer. Découvrons un peu plus à travers cet article, la maladie et l’action du comportementaliste face à cette dernière.

Comportementaliste pour soigner une phobie d’impulsion?

La phobie d’impulsion, un TOC particulier

La phobie d’impulsion est une obsession. Il s’agit d’un trouble obsessionnel compulsif (TOC) et non d’une phobie à proprement parler. C’est une idée obsédante caractérisée par la peur de commettre un acte délictueux. Elle peut être momentanée, puis devenir permanente.

Le sujet se retrouve alors constamment en lutte contre son inconscient qui lui rappelle à tout instant qu’il pourrait commettre un acte délictueux et que les sanctions viendraient avec.

La personne qui souffre de ce type de pensée intrusive est constamment effrayée, car elle craint le châtiment lié au délit, et elle a l’impression qu’elle pourrait commettre l’acte réprimandé à l’instant et en subir les foudres.

La phobie d’impulsion finit donc par créer un sentiment d’angoisse permanent qui affecte considérablement la qualité de vie et les relations sociales de la personne qui en souffre.

Il faut alors une véritable prise en charge psychologique pour aider cette dernière à sortir de ce cercle vicieux.

Quelques terminologies

Le comportementaliste au sens strict du terme est un spécialiste qui étudie les relations entre l’animal, son milieu, et son entourage.

Le terme est donc généralement plus utilisé pour désigner les spécialistes qui nous aident à comprendre le comportement de nos animaux et nous aident à améliorer la qualité de notre communication avec ces derniers.

S’il existe une science qui étudie et décrit les comportements humains et animaux, il s’agit de l’éthologie. De façon plus précise, c’est la psychologie comportementale qui s’occupe particulièrement des comportements humains en fonction de l’environnement.

Si vous connaissiez donc l’expression « comportementaliste » qui désigne les spécialistes qui étudient les comportements de nos canins pour nous aider à mieux les dresser, nous l’emploierons ici pour désigner le professionnel de la psychologie comportementale.

Comportementaliste : la solution pour soigner la phobie d’impulsion ?

La phobie d’impulsion est caractérisée par la peur de commettre un acte violent ou agressif envers notre propre personne ou des personnes proches. C’est une pensée s’immisçant soudainement en nous avec un sentiment de culpabilité qui l’accompagne.

Aujourd’hui, nous savons que le comportement influence aussi bien la pensée que la pensée influence le comportement.

Étant donné que le comportementaliste a les compétences pour relier l’action de notre environnement sur notre comportement et nos pensées, ce dernier pourra apporter une aide considérable. Il pourra nous aider :

  • à déterminer les causes éventuelles de ces pensées intrusives
  • à développer les bons réflexes face à la phobie d’impulsion
  • à éliminer progressivement les voies d’accès de ces pensées à notre subconscient

Déjà, il est bien de savoir que le risque que la personne qui souffre de la phobie d’impulsion passe à l’acte qu’il redoute est quasiment nul.

Ensuite, il faut aussi éviter de culpabiliser pour ses pensées négatives, car elles ne risquent pas de se réaliser. Le comportementaliste est un spécialiste qui saura, si la confiance lui est accordée, aider de manière concrète un sujet à sortir de sa phobie d’impulsion.


Lisez aussi:

Comment vaincre la paranoia naturellement ?

Je suis parano: comment faire pour s’en sortir ?